Témoignages

Accueil > Témoignages > Samuel, 18 ans

Samuel, 18 ans

Je m’appelle Samuel, j’ai 18 ans ; J’ai eu un accident de scooter il y a 3 ans ;

A cette époque j’étais en seconde générale et cela marchait plutôt bien au lycée. Je voulais faire un bac S et m’orienter vers une école d’ingénieur. J’avais beaucoup d’amis et faisais énormément de sport (basket et foot).

L’accident est venu tout chamboulé.

Quand je suis sorti de l’hôpital j’ai voulu reprendre le lycée. Je n’étais plus avec les mêmes copains mais j’étais content d’y retourner.

Très vite je me suis aperçu que je n’y arrivais pas comme avant. J’avais toujours mal à la tête et j’étais lent pour tout. En plus, depuis l’accident je faisais des crises d’épilepsies régulières qui me fatiguaient et ne permettaient pas qu’on me laisse seul longtemps.

Les profs me prenaient pour un cancre car mes notes étaient catastrophiques et que je n’arrivais pas me concentrer en classe.

J’ai mis du temps pour en parler à mes parents qui ont découvert mes difficultés quand ils ont reçu le premier bulletin de notes.

Mes parents très inquiets ont cherché de l’aide à l’extérieur du lycée ; ils ont contacté le Centre Ressources pour Lésés Cérébraux ; Une équipe spécialisée pour les jeunes comme moi m’a accueilli et m’a proposé un soutien.

Le premier travail a été d’évaluer les séquelles de l’accident ; j’ai fait beaucoup de bilans avec une neuropsychologue, une ergothérapeute et plein d’autres encore.

Ensuite ils nous ont aidés à organiser les soins de rééducation dont j’avais encore besoin.

Le plus dur a été de réfléchir à un autre projet professionnel ; j’ai du accepté de renoncer à une école d’ingénieur. J’ai visité des établissements professionnels pour trouver quelque chose qui me plaisait mais qui était également adapté à mes difficultés.

J’avais envie d’une formation et d’un métier qui bouge où on n’était pas obligé de rester assis et concentré longtemps sur la même chose.

J’ai choisi au final de faire un Bac professionnel « Cuisine ».

.Le CRLC a fait les démarches pour que j’aie une Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH). Ils m’ont aidé à rechercher des terrains de stage qui soient adaptés à mes difficultés. Ils ont également permis que je fasse mon Bac pro en 4 ans au lieu de 3 pour que je ne sois pas trop épuisé.

Aujourd’hui j’ai mon bac pro et je me suis inscrit en BTS hôtellerie. Si cela ne marche pas je chercherai un travail. Le CRLC peut m’aider dans ces démarches aussi.