Travail

La lésion cérébrale acquise peut modifier les capacités de travail (par exemple la capacité à organiser, la mémorisation, la résistance physique…).

Les personnes peuvent malgré tout faire valoir leurs compétences dans toutes les entreprises du milieu ordinaire ou protégé, à condition que :

  • leur état de santé soit stabilisé,
  • les séquelles ne soient pas en contre-indication avec le poste à occuper.

Face à l’emploi, comment faire ?

Si avant l’accident, la personne était déjà dans l’emploi, 3 possibilités :

  • Maintien sur le poste :
    > Sans aménagement particulier.
    > Avec aménagements : matériel adapté, horaires , aide humaine supplémentaire. A définir avec le médecin du travail, l’employeur et la CDME.
  • Reconversion au sein de la même entreprise si une inaptitude médicale est reconnue pour le poste occupé.
  • Réorientation professionnelle s’il y a licenciement pour inaptitude

Si la personne ne peut plus exercer son activité professionnelle antérieure, ou n’en avait pas :

  • Un travail sur son projet aidera à trouver l’activité professionnelle compatible avec son état de santé. Une exploration des goûts, des compétences et des motivations de la personne s’avère souvent nécessaire. Un bilan, des enquêtes métiers, des essais en milieu de travail permettent l’élaboration d’un projet réaliste.
  • Lorsque le projet est validé, c’est la phase de recherche d’emploi

L’ensemble de ces démarches est parfois complexe. Il est mieux alors pour la personne de pouvoir se faire aider, suivant sa situation, par un centre de bilan, les services publics pour l’emploi ou les services spécialisés pour l’emploi des travailleurs handicapés.

La personne ne peut plus travailler dans le milieu ordinaire.

Une demande d’orientation en ESAT peut être faite auprès de la MDA afin de permettre à la personne de garder un lien avec le monde du travail dans un environnement mieux adapté à ses difficultés.

Les aides

Les personnes cérébrolésées, compte-tenu des séquelles souvent invisibles nécessitent un accompagnement spécifique et individualisé.

Des moyens adaptés existent pour les aider à s’insérer dans le monde du travail.

  • Les MDPH attribuent aux personnes une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), et peuvent proposer une orientation professionnelle adaptée.
  • Pole Emploi, Cap Emploi, les Missions Locales Jeunes, accueillent les demandeurs d’emploi.
  • Les CDME/SAMETH (lien vers glossaire) favorisent le maintien dans l’emploi.
  • En Rhône-Alpes, les SPASE proposent un référent d’insertion professionnelle pour accompagner et mettre en lien avec tous les organismes concernés par l’emploi et le handicap.
  • En Isère et en Savoie, le CRLC est chargé de la mission SPASE.