La sortie d’hospitalisation ou de rééducation n’est pas toujours synonyme de fin des soins. Les retentissements et les séquelles du traumatisme peuvent nécessiter un suivi médical et paramédical.

Les difficultés rencontrées

Les conséquences sur la santé d’une lésion cérébrale sont diverses. Les douleurs peuvent persister, des épisodes épileptiques apparaître, des complications survenir, une spasticité s’installer….
Le médecin peut être en difficulté face à l’ensemble de ces troubles. Leur prise en charge renvoie parfois à des soins spécialisés.
Le parcours médical de la personne peut être complexe, et la personne se sentir « bringuebalée ».

Les aides

La coordination du parcours médical et paramédical est possible. Certaines structures ou réseau de soins le propose. : Equipe Mobiles ; Réseau Anaïs…
Il est important d’être orienté vers le praticien adéquat (Neurologue, Médecin de Médecine Physique et de Réadaptation, Médecin Psychiatre)

Concernant les rééducations, il est important de faire appel à des professionnels ayant une bonne connaissance de la lésion cérébrale. Il existe des équipes spécialisées dans ce domaine.

A qui s’adresser

Dans chaque département, la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH ou MDA en Isère) dispose d’un service d’informations qui vous renseigne.
Adressez-vous à votre médecin traitant, à un médecin de médecine physique et de réadaptation ou à une équipe spécialisée.
Les équipes du CRLC accompagnent en Isère et en Savoie les personnes cérébrolésées pour la coordination de leurs soins.