Le blog

Accueil > Le blog > Ce que vous ne voyez pas…

Ce que vous ne voyez pas…

Posté le 18 février 2011

Rédigé par emichon

Article écrit par un usager du CRLC dans le cadre de l’atelier journal savoie – Ailes Cérébrales n°0

Elles sont invisibles mais bien présentes. Les séquelles de mon AVC me font souffrir car elles entraînent de l’incompréhension et de l’intolérance de la part de mes proches et de la société.

Pour ma part, je vais exprimer mes ressentis à travers deux situations dont j’ai été victime :
Un jour, j’ai acheté un cadeau pour le fils d’une amie. Je voulais y joindre une carte postale. J’ai paniqué. Je ne trouvais plus les mots. Je ne savais plus les écrire. A cet instant, je n’arrivais plus à coordonner ma pensée et l’écriture.
Une autre fois, j’ai du faire mon plein d’essence. Je me suis trouvée dans l’impossibilité de rédiger mon chèque. Je ne savais plus écrire 112 francs. J’ai ressenti de la honte. Je me rappelle du regard du pompiste, d’un air de dire : « Quand est-ce qu’elle va l’écrire son chèque ? ».

En ce qui me concerne, je pense que la différence entraîne de l’isolement. Petit à petit, j’ai ressenti de l’infériorité, je me suis isolée : les personnes en face de moi ne connaissaient pas mon handicap, j’avais du mal à parler, j’étais complexée. Il est grand temps de sensibiliser notre société à la question du handicap invisible. Il ne faut plus que cette pathologie nous exclue, car nous pouvons encore effectuer certains travaux, avoir un emploi, être utile et même aider.
Sylviane C.

Mots-clés : , ,